Mon accouchement, et la naissance de Lucas

Publié le par Anna

C'était le 30 décembre 2016, il faisait froid, très froid...

La veille j'avais foulé les rues du centre ville d'Angers et le soir nous avions dîné au restaurant (peut-être pour la dernière fois à 2...), et pas l'ombre d'une contraction à l'horizon ! J'entrais quand même dans ma 40sa.

Mon accouchement, et la naissance de Lucas

Vers 4 heures du matin, j'ai été réveillée par des petites contractions : mes premières ! Très légères et pas du tout douloureuses. 
Ne sachant pas à quoi m'attendre : jour J ? Corps qui commence à se préparer ? Faux travail ?... , j'ai téléchargé une appli sur mon téléphone pour enregistrer la fréquence les contractions (ne me demandez pas quelle appli, j'ai pris la première que j'ai trouvé. Il était 4 heures du matin quand même !). L'appli enregistrait la fréquence des contraction et proposait également de noter la douleur. Jusqu'en début d'après-midi, elles étaient non douloureuses (je leur mettais 0/5 en note !) et étaient plutôt irrégulières. 
Le midi j'ai déjeuné... moi la sportive, je m'étais préparée un plat de pâtes parce qu'on n'affronte pas une performance physique le ventre vide...comme si accoucher, c'était une performance sportive !!
En début d'après-midi, une copine m'a appelée pour avoir des nouvelles. On a papoté, je lui ai dit que j'avais des mini contractions depuis le matin... et d'un coup, j'ai eu ma première vraie contraction !! Je suis restée bloquée au téléphone parce que je venais de comprendre que ça y est, c'était le jour J (même si à ce moment les contractions n'étaient toujours pas douloureuses) !! Ma copine a compris immédiatement par mon silence ce qu'il venait de se passer.

A 15h tout s'est accéléré... Les contractions se sont rapprochées et elles ont commencé à être un peu douloureuses.
J'ai vomi mon repas du midi (moment glamour !). Mon corps avait autre chose à faire que de s'occuper de la digestion !!
J'ai mis en pratique les techniques acquises lors de mes séances de préparation pour "gérer" au mieux les contractions pendant plusieurs heures, au chaud, tranquillement chez moi. J'ai pris un bain chaud pour me reposer un peu mais ma baignoire n'étant pas bien grande, j'ai écourté car je me sentais plus à l'aise par terre.
Vers 18h je me suis dit que c'était peut-être le bon moment de partir à la maternité : mes contractions étaient bien régulières, je les sentais bien et pour le côté pragmatique, je ne voulais perdre les eaux dans la voiture !

On s'est préparé et on est arrivé vers 18h30 / 19h à la maternité. Je me souviens quand nous sommes arrivés à l'accueil du parking, mon mari a dit à l'agent d'accueil : "ma femme va accoucher" et l'agent lui a répondu : "bah faut y aller monsieur !!".
J'ai été examinée et là, suspense... j'avais tellement peur qu'on me dise "faux travail" ou "vous êtes dilatée à 2...". Après tout on m'avait dit que les contractions étaient insupportables et honnêtement, elles ne l'étaient pas (bon ça faisait mal quand même un peu hein !).
Verdict : dilatée à 7 !! youhou !!

Vers 19h direction la salle d'accouchement. On m'a installée dans la salle physiologique car c'était noté dans mon projet de naissance que je souhaitais accoucher sans péridurale.
On s'est bien installé : on a mis de la musique, j'ai sorti ma bouteille d'eau (oui je sais, on n'a pas "le droit" mais moi j'ai besoin de boire beaucoup !) et je me suis posée confortablement sur la grande table arrondie.
A 21h, j'étais à dilatation complète, mais bébé n'était pas encore bien engagé dans le bassin. La sage-femme m'a demandé si je voulais qu'elle me perce la poche des eaux. J'ai hésité... et puis j'ai décidé de le faire, sachant qu'elle m'avait dit que ça pouvait accélérer le travail... ou pas !
Bon pour moi c'était "ou pas" !!  Les contractions se sont intensifiées mais il aura fallu encore 2 heures pour que bébé soit prêt à arriver. 
On m'a proposé de me poser des aiguilles d'acupuncture pour aider bébé à "descendre". Au final je ne les ai gardées que très peu de temps car les aiguilles entravaient mes postures et mouvements de relaxation / yoga.
Pendant ces 2 heures, j'ai demandé plusieurs fois à la sage-femme si je pouvais pousser... à chaque fois elle me demandait si je sentais que j'avais envie de pousser... et bien non en réalité !! Fallait donc encore attendre !!

Un peu avant 23h, bébé était prêt à arriver. Je me suis (enfin) installée pour pousser. J'étais accroupie par terre. J'ai poussé en m'aidant de ma respiration. Et ça a duré, duré... Mon périnée trop tonique (malgré moi) ne voulait pas laisser passer mon bébé. Au bout de 40 minutes, la sage-femme a pris la décision de "m'aider" comme elle a dit... elle a donc pratiqué une épisiotomie. Moi qui avais une peur bleue d'avoir une épisiotomie, j'étais finalement soulagée qu'elle décide de m'en faire une. J'étais épuisée (40 minutes à pousser comme une forcenée, ça fatigue !) et honnêtement je n'ai rien senti quand on me l'a faite car la sage-femme a attendu une contraction pour pratiquer son geste. Puis j'ai poussé 1 ou 2 fois. La sage-femme m'a dit "tendez vos bras, il est là". Et à 23h35 mon Lucas est arrivé. Il était beau, tout calme, chaud et propre. Le nouveau papa a coupé le cordon. L'auxiliaire de puériculture a frotté Lucas qu'elle trouvait "trop" calme, il a poussé 2 petits cris et il s'est niché contre moi.

Mon accouchement, et la naissance de Lucas

La délivrance a été très rapide. La sage-femme m'a injecté de l'ocytocine (si je ne me trompe pas) et j'ai à peine poussé pour expulser le placenta. Ensuite, elle m'a recousue après avoir anesthésié la zone. 
Nous sommes restés 2 heures en salle d'accouchement en surveillance. J'avais mon bébé sur moi en peau à peau. On a essayé de faire téter Lucas... sans succès ! Il était tout calme et n'avait pas envie de manger apparemment. Ce qui nous a valu des "ah c'est le bébé qui ne sait pas téter"... alors que dans la nuit, Lucas a bien tété !

Voici donc le récit de mon accouchement et des premiers instants de Lucas. Je peux donc dire que j'ai eu de la chance d'avoir eu l'accouchement dont je rêvais.

Et vous, comment s'est passé votre accouchement ? Avez-vous eu un accouchement comme vous l'imaginiez ?
Les futures mamans, comment imaginez-vous votre accouchement ?
Je crois qu'on pourrait parler d'accouchement pendant des heures...

Rejoignez-moi sur facebook pour ne rien rater !

Publié dans accouchement

Commenter cet article

GToch 12/05/2017 22:45

Bonjour,
C'est toujours agréable de lire de beaux récits où tout ce passe comme on le souhaite.
Ici aussi le projet sans péri était important et il s'est clairement réalisé pour le 4ème ;)
4 accouchements, 4 accouchements parfaits et 4 accouchement bien différents...
Autant le 4ème s'est fait tranquillement avec une douleur pleinement acceptable et gérable sans grande difficulté, autant je peux te promettre que les contractions monstrueusement douloureuses existent bien ;)
Profite bien de ce magnifique petit poussin !

Happyandbaby 08/05/2017 17:33

Wouah dilatée à 7, la classe ! Quand je pense que moi après des heures de contractions (pas très douloureuses c'est vrai ) j'etais à 1 :-) et bravo pour l'accouchement sans péridurale, beaucoup se ravisent une fois quelles sont dedans...bisous