Travail et allaitement

Publié le par Anna

Voilà un sujet qui me tient à coeur : "allaiter et travailler". 
Quand on commence à allaiter on est plus ou moins accompagnée pour lancer l'allaitement. Par contre pour continuer d'allaiter quand on reprend le travail, c'est une autre histoire. Mis à part des "si si vous pourrez continuer vu que votre allaitement est bien lancé", "ça se fait bien", "au pire tu mixes avec du lait artificiel"... on repassera pour les vrais conseils. 
La seule chose que je savais à l'aube de ma reprise du travail, c'est que je voulais continuer d'allaiter. De mon côté j'étais encore plus boostée pour réussir, car j'ai repris le travail fin avril et je savais que je serais en vacances début juillet pour 2 mois. Je savais donc que j'allais avoir un peu plus de 2 mois à jongler entre le boulot et mon allaitement. 
Je vais vous donner des pistes pour continuer à allaiter en travaillant. Comme tous les articles de ce blog, tout est basé sur mon expérience personnelle.

----------

Le stock de lait :

J'ai commencé à congeler du lait un peu plus d'un mois avant ma reprise. Je ne me mettais pas la pression. Je tirais mon lait uniquement quand je le pouvais, je ne me mettais pas de règles (du genre je dois tirer à tel moment ou tel moment, je tirais quand je voulais...).
J'avais acheté des petits sachets de congélation exprès pour le lait maternel de 180ml. Je trouvais ça bien pratique, j'écrivais dessus le jour et l'heure où j'avais tiré mon lait et la quantité.

Je sais que certaines personnes ne font pas de stock avant leur reprise et préfèrent tirer au jour le jour. Je ne suis pas quelqu'un d'anxieux mais je me connais, je l'aurais mal vécu si j'étais tombée en rade de lait et si j'avais du donner du lait artificiel à Lucas (c'est mon côté psychopathe du naturel ! lol).

Dans un (vrai) congélateur, on peut conserver le lait maternel pendant 6 mois.

----------

Travail et allaitement

Faire garder son bébé et lui donner du lait maternel :

Bien sûr pour continuer son allaitement, il faut s'assurer que la personne qui gardera votre petit soit ok pour lui donner votre lait.
De mon côté, ça a été une des premières questions que j'ai posé à la crèche.

Je vous conseille de prendre du temps pour en discuter et se mettre d'accord (sur la façon de donner le lait, quand, comment le conserver...).
----------

Tirer son lait quotidiennement :

Quand on reprend le travail, le mieux est de tirer son lait au moment où le bébé prendra son biberon de lait maternel.
De mon côté, Lucas prenait 3 repas pendant  ma journée de travail. Il fallait donc que je tire mon lait au minimum 3 fois par jour.
Je sais que c'est super contraignant. Il faut avoir une salle pour s'isoler, un frigo pour conserver le lait tiré et avoir le "droit" de s'absenter (et ça c'est pas gagné pour tout le monde).

De mon côté, les premiers jours de ma reprise ont été difficiles pour mon allaitement. Les 2 premiers jours, je n'avais quasiment pas de lait (comme quoi c'est vrai quand on dit que l'allaitement, c'est cérébral !). Sur les conseils d'une collègue, je suis allée à la crèche tous les midis pour allaiter Lucas. Ca me faisait une séance de "tirage de lait" en moins.
Je tirais donc mon lait en milieu de matinée et dans l'après-midi. Puis Lucas a augmenté ses quantités mais prenait un biberon de moins. Je me suis donc adaptée : j'essayais de tirer un peu plus le matin et si j'avais la quantité nécessaire, je ne tirais plus l'après-midi.

J'avais acheté des petits pots hermétiques pour conserver mon lait. Je notais sur le couvercle la date, l'heure et la quantité de lait. Je le conservais au frigo à mon travail. Le soir je le transportais dans un sac isotherme avec des pains de glace afin de préserver la chaîne du froid.
Si je n'avais pas assez de lait, je piochais dans mes réserves de lait congelé.
----------

Pour trouver des infos sur l'allaitement et le travail, je vous recommande d'aller sur le site de la leche league qui regorge de conseils bien avisés.
Vous pouvez même contacter l'association si vous avez des questions ou si vous avez besoin d'être rassurée.

Je vous conseille également de noter ou d'imprimer le tableau des durées de conservation du lait maternel afin de ne pas avoir de perte.

Rejoignez-moi sur facebook et instagram !!

Publié dans allaitement, vie de maman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article